1-Origine de la cellulite :

Lorsque nous consommons des matières grasses, des sucres en excès par rapport à nos besoins, nous stockons automatiquement ces surplus dans la couche graisseuse sous-cutanée.

C’est le même mécanisme que l’on retrouve dans l’obésité.

Là où le mécanisme diffère de la simple obésité, dans la formation de la cellulite, c’est il va s’associer deux autres phénomènes : la rétention d’eau et la fibrose.

Lorsque que les amas graisseux sous cutanée, contenant les adipocytes, vont grossir formant une cellulite adipeuse, de l’eau va s’infiltrer entre les cellules graisseuses donnant une cellulite infiltrée ; au fil du temps, un autre phénomène, la fibrose va se produire autour des adipocytes, emprisonnant ainsi les cellules graisseuses devenant ainsi la cellulite fibreuse

2-Que signifie la fibrose

Elle est évidente à la palpation : la cellulite est durcie, indurée du fait de la perte de souplesse des fibres de collagènes qui entourent les adipocytes

La fibrose vient d’une modification des fibres collagènes qui entourent les cellules graisseuses.

A l’état normal, ces fibres de collages, qui assurent la jonction entre les cellules et les amas de cellules, sont souples

Progressivement au fil des ans, les fibres de collagènes se modifient,  il se produit un phénomène : la « glycation du collagène », c’est-à-dire la combinaison des fibres de collagènes avec des molécules de glucose. Cette combinaison donne naissance à de nouvelles molécules de collagènes rigidifiées, créant une fibrose qui va entourer la graisse de la cellulite et la rendre « compactée » et difficile à déloger.

Cette fibrose, caractéristique de la cellulite et visible en microscope électronique, est absente chez l’obèse.

Une observation s’impose : ce n’est pas le sucre en lui-même constitue un danger, c’est l’excès de sucre qui est préjudiciable

Le sucre que nous consommons est métabolisé, en partie par le foie, en partie par le cerveau, et la plus grande partie est consommée par nos muscles. Manger du sucre est sans danger si l’on pratique des activités physiques pour « brûler » le sucre. Si non, l’excédent est mal métabolisé par l’organisme, favorisant la « glycation du collagène » et conduit progressivement au phénomène de cellulite fibreuse.

3-Les facteurs favorisants la formation de la cellulite

A- La rétention d’eau :

· Mauvaise circulation veineuse : elle correspond à des sensation de jambes lourdes, gonflées, à l’apparition de varices ou des varicosités sur les jambes.

· Mauvaise circulation lymphatique : elle traduit par les pied et les chevilles, parfois jusqu’aux orteils

· Déséquilibre hormonal– la cause la plus fréquente de l’augmentation de perméabilité des vaisseaux est liée à un déséquilibre hormonal entre oestrogènes et progestérone. Quand la quantité d’oestrogènes est excessive par rapport à celle de progestérone dans le sang, les vaisseaux deviennent  trop perméables, d’où la sensation de gonflement, de congestion et de rétention d’eau

· L’alimentation moderne : aliment éponge (voir plus loin) ; certaines substances comme du sel , du sucre ou des grosses protéines (des peptides) sont incomplètement digérées dans le tube digestif, elles se retrouvent dans les tissus interstitiels où elles exercent un effet « éponge » et retiennent l’eau.

Tous les produits excessivement salés peuvent se comporter commes des aliments  éponges : pains salés, pizzas, poissons fumées, fromages cuits, les suces, plats préparée, condiments, biscuits, cacahuètes, boissons gageuses, charcuteries…

B- Mauvaise alimentation voir étude sur l’alimentation

C – Influence du stress

Le stress se définit comme un ensemble de réactions biologiques et psychologiques qui se déclenchent dans notre organisme quand celui ci doit faire face à une agression soudaine, imprévisible.

Le stress aigu est une peur soudaine, créée par un choc (agression physique, témoin de scènes violentes : viol, par exemple….  ou accident de voiture,….. ). le stresse aigu a tendance à stimuler le lipolyse, c’est-à-dire la fonte des graisses, mais ce phénomène s’observe en général sur une courte durée.

Au contraire, le stresse chronique (sentiment de frustration, d’injustice, de rancoeur…) favorise la lipogénèse, c’est-à-dire le stockage des graisses.

CONCLUSION

Vous venez de vous familiariser avec les différentes formes de la cellulite, comprendre leur formation ainsi que des facteurs qui favorisent leur apparition

Nous allons vous proposer ci-après les traitements modernes contre les cellulites, basant sur les dernières découvertes de la médecine.

**************************

Page précédente

Publicités