1- Qu’est ce que la cellulite :

C’est une augmentation de la masse de graisse sous la peau (hypoderme)

Ce phénomène est souvent associé à une rétention d’eau et à une fibrose autour des cellules graisseuses (adipocytes)

Elle se distingue de la graisse profonde, plus proche des muscles; appelée « stétomérie ». C’est sur cette graisse profonde qu’on retire quand on pratique la liposuccion, qui améliore davantage le volume que l’aspect de la peau. On peut avoir ainsi de la cellulite sans être grosse et même en étant parfaitement mince.

On a découvert récemment que la graisse de la cellulite est très différente de celle de l’obésité : elle résiste notamment à la plupart des traitements habituels; aux régimes alimentaires et aux exercices physiques

D’ailleurs, la plupart des femmes ont fait l’expérience de cette résistance de la cellulite aux divers traitements.

2- Aspect de la cellulite :

La cellulite est une graisse « compactée », juste sous la peau, emprisonnée par les phénomènes de rétention d’eau et de fibrose autour des cellules graisseuses

Le plus souvent, on constate un aspect de la peau d’orange, spontanée, ou lors du pincement cutanée

3- Répartition et localisation de la cellulite :

Les deux localisations les plus fréquente sont la face externe de la cuisse (culotte de cheval) et la face interne des genoux.

Plus rarement, on peut les trouver au mollet, au ventre et au bras

4 – Classification :

Il n’y a pas UNE mais DES cellulites

On distingue TROIS types de cellulite. Cette distinction est importante puisqu’elle impliquera des traitements différents

1 – Cellulite infiltrée ou cellulite  hydrolipodystrophie

Lorsque la composante rétention d’eau est prédominante, lié à une mauvaise circulation veineuse et lymphatique

2 – Cellulite adipeuse, ou cellulite lipotrystrophie

Lorsque la composante graisseuse est prédominante

Adipose est le processus de stockage des graisses par l’augmentation du volume et du nombre des adipocytes (cellules graisseuses) sous la peau

3 – Cellulite fibreuse ou cellulite fibrolipodystrophie

Lorsque la composante fibreuse est prédominante, le volume de l’hypoderme est augmenté.

Elle est évidente à la palpation : la cellulite est durcie, indurée du fait de la perte de souplesse des fibres de collagènes qui entourent les adipocytes.

Une cellulite mixte associant deux des trois facteurs précédents est fréquemment observée

4- Cas particulier de la cellulite héréditaire

Les femmes dont la mère ou la grande mère ont eu des jambes déformées par la cellulite. Cette prédisposition génétique est lié à l’altération d’une enzyme qui se trouve dans les cellules graisseuses : la lipoprotéine lipase

C’est l’injustice individuelle que l’on retrouve dans tous les systèmes biologiques.

Chacune de ces formes de cellulites doit bénéficier d’un traitement spécifique agissant sur chacune des trois mécanismes

Par exemple, la liposucccion donc tout le monde connaît le principe, sera réservée aux seules cellulites adipeuses, les drainages aux cellulites infiltrées, et les massages avec « palpé roulé » aux cellulites fibreuses.

Nous reviendrons plus en détail sur les traitements spécifiques pour chaque type de cellulite.

**************************

Page précédente

Publicités