Le vrai fumeur souffre à la fois d’une dépendance physique et d’une dépendance psychologique.

Elles sont toutes deux fortement liées.

Les symptômes essentiels pour les fumeurs sont l’expression de cette dépendance, sans qu’il soit possible de préciser si leur origine est physique ou psychologique.

Il est malgré tout nécessaire d’établir une évaluation, d’une part le niveau de dépendance physique (ou pharmacologique) et d’autre part le degré de dépendance psychologique.; comportementale et gestuelle.

1°) La dépendance physique (ou pharmacologique)

La nicotine est responsable de la dépendance physique

Chaque fumeur trouve par lui même le taux de nicotine (la nicotinémie) dans le sang qui procure un plaisir ou détente ou parfois stimulation.

La nicotinémie est très variable d’un individu à l’autre mais elle reste relativement constante pour une même personne, comme si chaque fumeur modulait sa manière de fumer afin de maintenir sa nicotinémie au dessus d’un certain « seuil de dépendance »

Un exemple: pour compenser la baisse du rendement en nicotine des cigarettes légères ou ultra-légères, le fumeur s’adaptera par:

· une inhalation plus prolongée;

· une augmentation du volume de chaque bouffée, de la fréquence des bouffées, du nombre des cigarettes fumées ;

· une suppression du filtre; une diminution de la taille du mégot….

2°) La dépendance psychologique

Le fumeur  trouve dans les cigarettes un plaisir, une détente et souvent un réconfort

Les cigarettes lui facilitent les contacts, les relations sociales

La cigarette correspond parfois à un objet de relation sociale (on retrouve surtout dans les pays asiatiques)

Elle répond aux besoins des jeunes fumeurs et de quelques sujets à la personnalité fragile, influençables.

La cigarette peut donner à certains jeunes des compensations psychodynamiques, le plus souvent chez le jeune fumeur, pour lequel le tabagisme est un code de structure ou d’intégration dans un groupe; qui par nature, possède un objet de relation sociale en l’occurrence la cigarette, et facilitent ainsi les relations humaines.

Pour certains adolescentes, « fumer est une façon de montrer leur indépendance, ou/ et leur révolte.

Une fois commencer à fumer, il est très difficile de les convaincre d’arrêter. Ils sont alors très peu réceptifs aux messages de prévention.

Les critères  pour déterminer le degré de dépendance sont :

· Nombre de Cigarette par jour

· Le moment de fumer la première cigarette dès le matin ou tard dans la journée

· Avaler la fumer ou non

· Fumer plus pendant le travail ou les moments de stress

· Il y a des gens qui allume une cigarette je dirais par Habitude gestuelle et qui laisse se consume presque toute seule.

· Il y a des personnes qui fument quand ils sont stressés, nerveux… le fait d’allumer suffit souvent à calmer leur angoisse

· Il fume peu au repos en Week-end et en Vacances

· Fumer ou non pendant une maladies ( grippe ou angine) ?

· Fume-t-il dans les endroits publics interdits ( Métro, Cinéma, salles d’attente) ?

· Il y a aussi des gros fumeurs qui fument cigarettes sur cigarettes.

Il existe un test pour évaluer le degré de dépendance à la nicotine :

Voir Test de Fagerstrom

Test de dépendance à la nicotine

(d’après Fagerström)

Combien de cigarettes fumez-vous par jour ?

  • 15                                                                 0 point
  • 15 à 25                                                          1 point
  • Plus de 25                                                      2 points 

Taux de nicotine de vos cigarettes ?

  • 0,8 mg :ultra-léger 0 point
  • 0,8 à1,5 mg .léger 1 point
  • Plus de 1,5 mg. normal 2 points

Avalez-vous la fumée ?

  • Jamais                                                           0 point
  • Parfois                                                           1 point
  • Toujours                                                         2 points

A quel moment fumez-vous votre première cigarettes ?

  • Dans la demi-heure suivant le lever                    1 point
  • Plus tard                                                         0 point

Quelle cigarette trouvez-vous la meilleure ?

  • La première                                                    1 point
  • Une autre                                                       0 point

Fumez-vous-même si une autre maladie(grippe ou angine) vous oblige à rester au lit ?

  • Oui :                                                               1 point
  • Non                                                                0 point

Trouvez-vous difficile de ne pas fumez dans les endroits interdits (cinéma, métro, salles d’attente) ?

  • Oui :                                                               1 point
  • Non :                                                              0 point

Résultat du test de dépendance à la nicotine

  • 0 à 3 points                 vous êtes peu dépendant
  • 4 à 6 points                 vous êtes dépendant
  • 7 points et plus vous êtes fortement dépendant

Page précédente

Publicités