Son introduction, son extension en France, et dans le monde

Introduction de l’usage de tabac en France :

rapporté en France par Jean NICOT (d’où le nom de nicotine)

En 1559, Jean NICOT, ambassadeur du roi de France François II à  Lisbonne. Il était le protégé du cardinal de Lorraine; alors tout puissant.

Jean NICOT aurait totalement sombré dans l’oubli s’il n’avait reçu un jour la visite d’un marchand flamand, revenant d’Amérique, qui lui avait rapporté quelques feuilles de tabac, son visiteur lui soulignait les vertus thérapeutiques de ses feuilles.

Or les nausées de la reine Catherine de Médicis, mère de LOUIS XIII, sont connues de tous, de Jean NICOT en tout cas. Il envoya les feuilles de tabac au Cardinal de Lorraine en lui vantant les propriétés thérapeutiques notamment contre les nausées. Les feuilles sont données à Catherine de Médicis avec un certain succès semble-t-il par l’intermédiaire du cardinal. Aussi, le tabac prend–il en France d’Herbes à la reine ou Herbe du Grand Prieur (titre du Cardinal)

L’usage du tabac se répandit rapidement en France

Puis en Europe

  • En 1561, en Italie par le cardinal Propero di Santa-Croce
  • En 1565, en Angleterre
  • En 1570, en Allemagne, par les Hugenots s’éloignant de la France, et à Vienne dans la même année

En ASIE

  • En 1580, il parvient en Turquie qui lui ouvre la porte de l’Asie.
  • Quinze ans plus tard, c’est le Japon, la Corée puis la Chine.

AFRIQUE

  • En 1593, Pour l’Afrique, l’entrée s’était faite par le Maroc

Dès la fin du 16è siècle, le tabac est connu dans le monde entier


Notons que tout le long de cette irrésistible ascension, ce sont ses vertus médicales qui sont mises en avant : le botaniste Karl Clusius, en 1574, assure que «  le tabac est un remède universel, pour les maladies de toutes sorte……….. »


Pour la petite histoire :

La reine Catherine de Médicis, de son vivant, on pouvait lui reprocher son action directe dans les guerres des religions.Quatre siècles après sa mort, on peut y ajouter, d’être mêlée indirectement à la constitution d’un des grands fléaux de l’humanité.

Au 15è siècle, après la découverte de l’Amérique par Christophe Colomb, les premiers colons européens avaient introduit le syphilis, alors inconnu en amérique.

Des épidémies de syphylis dévastèent des populations entières d’indigènes.

Et à leur retour, les marins rapportaient la plante du Tabac d’Amérique qui continue de dévaster le monde entier…...


********************

Page précédente

Publicités